Maman - Trucs et astuces contre le mal des transports

Agrandir l'image - Lutter contre le mal des transports © Shutterstock
Lutter contre le mal des transports © Shutterstock
Lutter contre le mal des transports
© Shutterstock

Parfois le départ en vacances est gâché par l'appréhension des nausées et vomissements pour les enfants touchés par le mal des transports.

Voiture, bateau, train et même avion provoquent un malaise : l'enfant devient alors tout calme, pâle, il a une suée et finit par vomir.

La naupathie ou cinétose, petits noms techniques du mal des transports, est dû à une trop grande stimulation des vestibules.

Ces vestibules sont des organes qui se trouvent dans les oreilles et contrôlent la proprioception (le sens qui permet de savoir où sont ses membres sans les regarder par exemple).

Pour contrer ce désagrément dont enfants et parents se passent volontiers, il suffit souvent de se préparer. Des règles simples sont à suivre avant de prendre la route, la mer ou les airs.

- Avant de partir il ne faut pas faire l'impasse sur le repas de peur de vomir, il faut manger mais en évitant les matières grasses.

- Il faut éviter au maximum le stress chez l'enfant. Pour cela il faut dédramatiser au maximum les conséquences du malaise. Ce n'est pas grave s'il vomit, d'ailleurs tout est prévu et on emporte sac (ou un petit seau de plage, plus pratique), lingettes ou essuie-tout... L'enfant serein a moins de risque d'être malade.

- En voiture, on veillera à avoir une conduite fluide. Le conduite évitera les freinages ou accélérations brusques.

- On pourra ouvrir une vitre pour laisser entrer de l'air frais.

- L'enfant ne devra pas focaliser son attention sur un point précis, il ne devra par exemple ni lire ou écrire. En voiture, le mieux sera de placer l'enfant au milieu de la banquette arrière pour qu'il puisse regarder la route à l'extérieur, devant lui.

- On peut prévoir des bonbons à la menthe ou au citron à sucer.

- Une infusion ou du soda au gingembre (type Ginger Ale) dont on aura fait partir les bulles en le secouant et tiède a aussi de bonnes propriétés anti-nauséeuses.

- L'acupuncture apportera un réel soulagement. Pour cela il faut appuyer sur le point de Neiguan (ou P6) qu'on trouve à l'intérieur du bras, trois doigts au-dessus de la pliure du poignet.

- Si même en s'adaptant le malaise est là alors on pourra demander conseil au pharmacien qui pourra proposer une large gamme de médicaments allant de l'homéopathie (Cocculus indicus, Petroleum ou Tabacum selon les symptômes de la nausée) à la phytothérapie en passant par des prescriptions plus conventionnelles.

- Enfin, pour celles et ceux qui ne jurent que par les remèdes de grand-mère, il sera toujours possible d'essayer d'accrocher un petit sachet contenant du sel ou une branche de persil frais au niveau de sternum pendant le voyage.


Articles similaires :
- 5 jouets indispensables pour les cuisiniers en herbe
- Comment deviner le sexe de son bébé ?
- Quel médecin consulter pour votre enfant ?
- Adolescence brisée : Les coups d'une mère
- Au secours, son cartable est trop lourd !
Questions similaires :
- Comment sont nés
- C'est l'anniversaire de ma filleuille dimanche, elle a 4 ans, avez-vous une idée pour son cadeau ?
- Mamans vers quel âge avez-vous emmené votre enfant la première fois chez le coiffeur?
- Crises de larmes pour aller à l'école, comment vivez vous les larmes de vos enfants, que faites vous?
- 10 ans d'ecart entre mes deux enfants quelle relation aurons ils?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Blairote Publié le 12-12-2010
Voir la fiche de Blairote
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles