Sexo & Love - Un colis inattendu

Agrandir l'image - Femme fatale © Shutterstock
Femme fatale © Shutterstock
Femme fatale
© Shutterstock

Eva est en colère et pour cause, cela fait plus de 2 semaines qu’elle attend un colis important de son entreprise.

Elle a 28 ans et travaille depuis plus d’un an déjà dans une entreprise de création de gadgets érotiques.

Elle est chargée de tester tous les nouveaux produits afin de les noter et d’approuver leur mise en fabrication pour les ventes futures. Cela peut aller du simple parfum envoutant jusqu’au sextoy le plus osé et le colis qu’elle attend en fait partie.

Après avoir répondu à une dizaine de mails de clientes insatisfaites, elle file dans sa cuisine pour se faire couler un café et revient devant son ordinateur pour consulter le site de réception de colis pour voir où en est son envoi.

Elle entre le numéro de son colis, clique sur "entrée" et surprise, elle voit qu’il est enfin arrivé à la poste en bas de chez elle.

Tout excitée, elle enfile une robe légère, de jolies tongues et descend au bureau de poste pour aller le chercher.

Il est plus de 18h, la poste ferme d’une minute à l’autre et il lui faut absolument le retirer avant la fermeture pour pouvoir tester son nouveau gadget dans le week-end.

Elle traverse la rue, la porte coulissante s’ouvre et elle entre d’un pas élancé dans l’établissement.

Eva à l’habitude de se rendre dans ce bureau de poste pour retirer ses colis et aujourd’hui, derrière le guichet se tient un homme qu’elle ne connaissait pas : un nouveau venu dans le monde des fonctionnaires.

C'est un jeune homme d’une trentaine d’années, assez grand, brun à la peau bronzée par le soleil de ce mois d’août.

Elle s’approche du guichet, lui adresse un petit sourire aimable et lui indique qu’elle vient chercher son colis.

Le jeune homme lui demande sa carte d’identité et s’engouffre dans le fond de l’établissement pour rechercher son du.

Les minutes s’écoulent mais Eva ne voit pas revenir le jeune homme. Impatiente, elle regarde sa montre.

L’homme sort enfin de sa cachette pour s’approcher d’Eva. Intriguée, elle lui demande pourquoi il revient les mains vides et le jeune homme lui répond qu’il ne l’a pas trouvé.

Eva est déçue, elle pensait pouvoir « travailler » ce week-end et cela va compromettre son emploi du temps. Le jeune homme lui explique que le colis est peut être arrivé dans l’après midi, mais que la poste doit comptabiliser toutes les réceptions avant de pouvoir les distribuer aux citoyens.

La jeune femme décide donc de jouer le tout pour le tout, elle le regarde gentiment, les yeux brillants et lui demande dans combien de temps elle pourrait venir le chercher, pour le récupérer plus tard dans la soirée en douce.

Sa force de conviction marche, le jeune homme comprend qu’il s’agit d’un colis très important et lui propose de lui déposer son colis chez elle après son départ du bureau de poste.

Eva, surprise par cette proposition, le regarde et lui demande "Vous connaissez mon adresse ?" Le fonctionnaire se met à rougir et lui exlique avec un léger bégaiement que lorsqu’il trouvait une femme très jolie, il ne pouvait pas s’empêcher de regarder l’adresse sur la carte d’identité et de la retenir.

Eva est à la fois surprise et heureuse. L’homme, la trouvant belle dans sa petite robe, ne peut s'empêcher de lui adresser une nouvelle fois un sourire.

Elle accepte la proposition du jeune homme et retourne chez elle. Elle pense sans discontinue à ce bel homme dont les compliments l'ont fortement troublée.

Ses pensées l’empêchent de travailler : elle éteint donc son ordinateur, commence à faire son ménage en attendant son colis et cet homme, qui lui tournait déjà la tête.

Toujours vêtue de sa robe, elle marche pieds nus sur son carrelage frais quand elle entend la sonnette retentir. Son cœur s'emballe aussitôt.

Elle s’approche de la porte d’entrée, ajuste sa robe, passe ses mains dans ses cheveux détachés et ouvre lentement la grande porte en bois.

Devant elle se tient le jeune homme, le colis à la main avec un grand sourire de satisfaction car il savait que ça faisait plaisir à la belle de récupérer son du avant le week-end.

Il lui tend le paquet et met ses mains derrière son dos en attendant la réaction d’Eva. Elle attrape le colis, le regarde et s’aperçoit que le trajet avait abimé le paquetage, laissant apparaître une image de l’objet en question : un appareil très sophistiqué permettant de reproduire les sensations d’un vrai cunnilingus.

Un peu gênée, Eva s’excuse auprès du jeune homme pour avoir vu ce que comprenait le colis ce à quoi il lui répond : « Il n'y a aucun problème, vous savez on voit passer de tout à la poste. Mais il y a quelque chose que je ne comprends pas... Comment se fait-il qu’une femme aussi belle et séduisante que vous ait besoin de ces objets ? »

Elle décide donc de le faire rentrer chez elle pour lui expliquer la vraie raison de ce colis.

Elle lui fait couler un café puis ils s'installent tous les deux sur le canapé pour continuer la discussion.

En totale confiance avec son invité, elle sort alors un grand carton qu’elle cachait sous sa cage d’escalier. En ouvrant, le jeune homme découvre un nombre impressionnant de sextoys en tout genre.

Leurs regards se croisent, Eva effleure la main du fonctionnaire : « Tu veux en essayer quelques-uns ? » lui demande-t-elle tout doucement.

L’homme, les yeux dans ceux d’Eva, lui fait comprendre sa réponse en approchant ses lèvres de ceux de la jeune femme.

« Et pourquoi ne pas tester ton nouveau gadget pour que tu puisses allier plaisir et travail ? »

Le jeune homme sent le parfum de la belle tout en l'embrassant dans le cou tendrement. Eva, de nature très entreprenante, est étrangement timide face à ce jeune homme.

Elle se laisse faire sans trop réagir, ne voulait rien précipiter. Ayant l’habitude de tester ses nouveaux produits seule, cela la déconcerte un peu, mais elle veut en profiter.

Son invité se met à l’embrasser sur le front, puis sur la joue jusqu’à arriver sur sa bouche où il l’embrasse pendant quelques secondes en lui mordillant les lèvres.

Sa main, posée sur la cuisse d’Eva, commence à monter vers son entre-jambe. Elle écarte lentement ses jambes tout en continuant de l’embrasser.

« Je ne connais même pas ton prénom », lui murmure Eva tout en se couchant sur le canapé.

Tout en se mettant sur elle, il lui confie qu’il s’appele Gérald.

En douceur, Gérald fait remonter sa robe jusqu’à sa poitrine, laissant apparaître ses dessous noirs, un joli string et un soutien-gorge à dentelle assortis.

Il passe sa langue sur son épaule, descendant calmement sur sa poitrine. Avec ses doigts, il lui fait descendre son balconnet et embrasse son téton.

Eva sent sa respiration se couper à chaque passage de sa langue sur sa chair chaude.

Gérald se relève quelques secondes pour enlever son tee-shirt : un corps musclé et bronzé se dévoile à Eva.

Les mains de la belle le caressent intensément et descendent au niveau de la braguette de son jeans.

D’un mouvement agile, elle fait sauter le bouton et lui enlève le pantalon.

Le boxer de Gérald laisse imaginer qu’il a envie d’Eva. Tout en l’embrassant, elle caresse le sexe de Gérald à travers son boxer pour lui donner du plaisir.

Il ne résiste pas longtemps, se met debout devant Eva, enlève son boxer pour laisser apparaitre son sexe en érection au niveau de la tête d’Eva, qui se trouve alors assise sur le canapé.

Elle le prend dans ses mains, fait de petits "va et vient" et le met dans sa bouche tout en fixant le jeune homme.

Quelques "va et viens" plus tard, Eva lâche sa prise pour se diriger vers ses testicules, jouant de sa langue sur l’une puis sur l’autre puis en prend une en bouche en l’aspirant.

Gérald ne peut s’empêcher de fermer les yeux, accompagné d’un petit soupir de plaisir.

En rouvrant les yeux, il attrape Eva par les bras pour la mettre debout, l’embrasse à nouveau et lui demande d’aller chercher le colis qu’il lui avait amené en début de soirée.

Le gadget dans la main, elle le lui tend et embrasse son torse. Il l’a recouche sur le divan, la chevauche et commence à embrasser ses seins.

Tout en descendant sa bouche sur son nombril pour arriver à son clitoris, il met un doigt dans sa bouche.

Eva suce son doigt avec plaisir, sentant les baisers de son apollon sur son bas ventre. Il humidifie alors avec sa salive l’objet érotique avant de le placer sur son clitoris.

Le gadget épouse parfaitement le contour de ses lèvres inférieures puis Gérald met le vibreur en route.

Dès les premières vibrations, Eva se cambre de désir, les sensations étant les mêmes qu’un vrai cunnilingus.

Toujours le doigt de Gérald dans sa bouche, elle croise le regard coquin de son homme et s’agrippe à l’accoudoir du canapé.

L’objet toujours en place, il remonte vers Eva pour lui mordiller le lobe de l’oreille. Elle passe la main dans ses cheveux et sent le plaisir augmenter de secondes en secondes.

« Alors, ce produit est-il à ton goût ? Approuvé par Madame ? lui demande Gérald.
Parfaitement conquise, lui répond Eva .
On peut donc passer aux choses sérieuses maintenant ? ajoute Gérald.
J’attends que ça, pénètre-moi ! Fais-moi jouir ! »

Gérald s’exécute aussitôt, il enlève le sextoy du sexe de sa belle, enfonce lentement un de ses doigts dans son vagin, avant de le remplacer par son pénis dur.

Au dessus d’elle, il peut entendre sa respiration s’accélérer à chaque coup de reins.

« Plus vite ! » lui implore Eva.

Les "va et vient" sont de plus en plus rapprochés et les deux amoureux gémissent ensemble, au rythme de la pénétration.

Un seul regard de la part d’Eva fait comprendre à Gérald qu’elle est sur le point de jouir. Il augmente encore le rythme de ses "va et vient" tout en se retenant de semer le liquide sacré.
Il veut la faire jouir avant d’éjaculer.

Elle agrippe le dos de son homme, et n’en pouvant plus, lâche un cri tout en le griffant. Il enfonce son sexe profondément et éjacule dans son vagin.

Le lundi, Eva pu rendre son rapport sur le nouveau produit, approuva totalement les effets de ce sextoy et attendit impatiemment la réception du prochain colis pour pouvoir le tester comme il se doit.


Articles similaires :
- Une nouvelle vie - Chapitre Deux
- Les préliminaires sont-ils une preuve d’amour ?
- De nouvelles méthodes contraceptives autres que la pillule
- Avoir confiance en soi pour faire des rencontres
- Un changement - Première partie
Questions similaires :
- Avez-vous déjà essayé les menottes?
- Est-ce que votre belle maman vous a déjà vu en petite cullote?
- Combien d'entre vous deteste leur belle-mere ? et pourquoi ?
- Cela vous est-il arrivé de penser à un de vos ex alors que vous étiez en couple ?
- Quelle est la taille (en centimètres) de la plus grosse poitrine féminine ?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Korkydoux Publié le 23-05-2010
Voir la fiche de Korkydoux
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés

Ecrit par : louloutine06 Le 14-06-2010 à 18:48
J'ad000000000000000000000000000re !!!!

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles