Sexo & Love - Un pari

Agrandir l'image - Un pari © Shutterstock
Un pari © Shutterstock
Un pari
© Shutterstock

Et oui, déjà 4 mois, que je n'avais pas fait l'amour... Non pas que je ne sois pas attirante, je n'avais pas le temps. J'étais submergée par le boulot, et quand je me retrouvais seule, je devais dormir.

Dure dure de travailler dans la pub ! Mais tout ça était fini, j'avais eu ma promotion, et je ne travaillais presque plus comparer à avant. Après ma première journée de boulot, je rentrais tranquillement chez moi, vers 20 heure. Il n'y avait personne à la maison, je ne voyait même pas le chat.

Je m'assis sur le canapé et là, j'eus un flash. Je n'avais rien à faire, rien de rien. D'habitude tout le monde à un passe temps, et est toujours occupé. Moi, je n'avais eu que mon boulot, et maintenant, je n'avais rien à faire.

J'allumais la télé, qui n'avais pas fonctionné depuis bien 1 an. Ce soir, il n'y avait rien, comme toujours, en un an, rien n'avait changé apparemment. Alors, je décide de sortir, je me baladais dans la rue, à la recherche de quelques chose à faire. Et plus je marchais plus je voyais des gens s'embrasser. Ou du moins, c'était la seule chose que je remarquais. Et en y pensant, je me rendis conte que ça faisait très très longtemps que je n'avais pas eu de relation.

Le seul fait d'y penser me donnai envie de faire l'amour, seul soucis, je n'avais pas d'homme. J'avais 26 ans, et je n'avais pas de mec, toutes les filles de mon age avaient des mecs, mais pas moi.

Alors, je fis la seule chose, qui me vint à l'esprit, je trouvais un bar, et entrais dedans. Je m'assis au bar où je commandais un coca, puis, je parcourais la salle du regard, et je repéra un beau garçon tout seul. Je n'avais pas dragué depuis une éternité... J'avais presque oublié comment on faisait. Je le regardais à nouveau.

Il était brun, les yeux marron, il avait un beau visage et un très beau sourire. Il était plutôt grand, à mon avis, car il était assit.
Puis, son regard croisa le mien, et je détournais les yeux. Quand je posais à nouveau mon regard sur lui, il n'était plus seul, à côté de lui, deux beaux garçons avaient prit place. Mais les deux autres me plaisaient moins, tous deux blonds. Je fixais encore le brun, qui une nouvelle fois me regarda dans les yeux, et fit dévier mon regard.

Je me retournais vers mon verre, et but un peu. Je ne savais absolument pas se que je faisais, je n'étais plus vierge depuis longtemps, et j'avais été aussi une reine de la drague. J'avais un beau palmarès, mais je devais me remettre en marche.

A mon avis, ce soir, je rentrerais seule, et passerais la nuit seule, dans mon grand lit deux places. Je terminais mon verre et m'apprêtais à quitter le bar, quand le brun vint s'assoir à côté de moi.

- Vous voulez autre chose ? Demanda t-il d'une voix grave.
- Oui, une bière.
- Deux bières ! Annonça t-il au serveur.
- Lise. Dis-je.
- Tom. Me répondit-il.

Le serveur nous servit nos deux bières. Je commençais à boire la mienne doucement, en attendant qu'il parle.

- J'ai fais le pari avec mes potes que je vous mettrais dans mon lit. Annonça t-il comme ça.
- Pardon ? Demandais-je.

Je faillis m'étouffer en entendant, et comprenant de qu'il venait de dire.
- Oh, je vois. Repris-je.

Il ne dit rien, il avait même presque l'air gêné par ce qu'il venait de dire. Je tournais légèrement la tête vers ses amis, qui nous fixais. C'était pour moi l'occasion rêvée.

- Alors on va chez moi ? Demandais-je en essayant d'avoir l'air sure de moi.
- Alors vous êtes ce genre de fille ?
- Comment ça ?
- Une fille qui collectionne les mecs.
- Pas du tout. Répondis-je en rougissant.
- Alors pourquoi vous acceptez ?
- Je vous ai juste proposé d'aller chez moi.
- Vous savez comment ça va se terminer...
- Bon écoutez, je n'ai pas couché avec un mec depuis... un certain temps, alors, bon, je fais de mon mieux...
- Ce que j'essaie de dire, c'est que ce n'est pas obligé que ce soit que pour une nuit.
- Dans ce cas j'accepte.
- Alors allons-y. Essayez d'avoir l'air surpris, ça marche mieux.

Et en descendant de mon tabouret, je lui pris la main, lui fit un clin d'œil, et je commençais à l'entrainer vers la sortie. En sortant je pus remarquer ses copains qui nous regardaient les yeux écarquillés.

Je l'emmenais chez moi. Durant tout le trajet, on discuta de la pluie et du beau temps. Tom était un type vraiment très sympa.
Quand on arriva chez moi, nous étions tous les deux en train de rigoler.

- Mm... C'est donc ici que tu vis !
- Et oui...
Il déposa son manteau sur une chaise, et moi le mien sur le canapé. Mais quand je me retournai, il était juste devant moi, et nos regards se croisèrent. L'atmosphère était devenue d'un seul coup très intime. Et a ma grande surprise, il m'embrassa, se qui je dois dire, ne me déplus pas du tout.

Tout en m'embrassant, il me dirigea vers ma chambre dont la porte était grande ouverte. Il me fit m'assoir sur le lit, et commença à déboutonner mon chemisier tout en m'embrassant. Pendant ce temps, je lui enlevais son jean. Puis, il m'allongea sur le lit, et vint se mettre au dessus de moi, en me dominant de toute sa stature. Il m'enleva mon jean, et enleva son tee-shirt. Nous étions maintenant tous les deux en sous-vêtement.

Il dégrafa ensuite mon soutien-gorge et commença à me lécher le bout des seins. Ses mains passaient partout sur mon corps, et je ne pouvais que soupirer de plaisir. Puis, je lui retirait son caleçon et pus découvrir son sexe, dressé, et long. J'avais toujours adoré faire l'amour très doucement, je ne savais pas pourquoi. Bien sur, aller vite, ne me dérangeais pas, j'aimais ça également, mais la douceur et la lenteur, m'excitais plus.

Après m'avoir caressé, il me pénétra d'un seul coup de rein, en me faisant gémir de plaisir. Et il commença à faire des va et viens, un peu trop rapide à mon goût. Il jouit au bout de quelques minutes en même temps que moi, ou presque.

Nous allions passer au deuxième round, quand je décidai de prendre les choses en main. Je le fis rouler, me retrouvant à califourchon sur lui. Il me pénétra à nouveau, et mit ses mains sur mes hanches. Mais à sa grande surprise je les enlevais, et commençais à faire de longs vas et viens très très lentement, le faisant gémir de plaisir.

Je pris ses mains dans les miennes en continuant à bouger. Je pus voir dans la pénombre, son visage tendu à bloc, et une seconde après, je joui en poussant un gémissement presque aussi fort que le sien. Puis, je me laissais tomber sur le côté. Nous étions tous les deux en sueur, et nous avions passé un très, très, très bon moment.

Le lendemain matin, il repartit en me laissant son numéro de téléphone.


Articles similaires :
- Un amour impossible
- Un été sans latex : sensations garanties
- Saint Valentin en solo : faites-vous plaisir !
- Attractive World : un site de rencontres pour célibataires exigeants
- L'AISOS : l'école internationale du sexe
Questions similaires :
- Je vais ossez en parler! Comment et combien de temps garder vous en vous le sperme aprés l'amour?
- Personnes marié(e)s
- Votre homme taquine pas mal la voisine vous réagissez comment?
- Un inconnu vous offre des fleurs; ça vous'est déjà arrivé ?
- P. S :important
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Eloloanna Publié le 17-05-2009
Voir la fiche de Eloloanna
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles