Maman - Une naissance pas si simple

Agrandir l'image - Une naissance pas si simple © Shutterstock
Une naissance pas si simple © Shutterstock
Une naissance pas si simple
© Shutterstock

Ceci n'est pas mon histoire mais le récit d'une personne très proche.

Enfin le bonheur je suis enceinte. Depuis 5 ans que l'on attendait cela... Dès le départ, je croyais être enceinte de 3 mois alors que l'échographie montre une grossesse de 5mois et demi.

Pas de problème, la grossesse se passe très bien.

On prévoit une journée en famille, le soleil est là, détente sur la pelouse et soirée prolongée.

Le lendemain matin léger mal de dos mais sans plus, journée calme et reposante.

Coucher vers minuit et demi et soudain réveil catastrophique : bébé est entrain de pointer le bout de son nez ! Pas le temps d'aller à l'hôpital qui pourtant n'est qu'à quelques minutes.

Mon mari appelle les pompiers et le Smur : il est conseillé au téléphone par le médecin et m'accouche sans panique. Le Smur arrive au moment où mon petit garçon nait, direction la maternité.

Mais là, on nous dit que l'on transfère notre bébé vers un hôpital plus important car il a manqué d'oxygène et ne peut respirer tout seul, il faut l'intuber.

C'est la panique ! Moi je ne peux pas être transférée car j'ai de la fièvre et j'ai fait une infection. Je ne peux pas voir mon bébé, je suis désespérée.

Enfin la bonne nouvelle : je peux être transférée auprès de mon bébé. Le moment tant attendu avec une très grosse appréhension arrive : rendez-vous avec le médecin.
Au regard du médecin, on comprend que c'est grave et plus il nous parle, plus on a l'impression que le ciel nous tombe sur la tête.

Notre bébé est sous morphine et ne bouge pas, branché de partout.

Une dizaine de jours plus tard, nouveau rendez-vous avec le médecin et là, le verdict tombe.

Pour lui, cela ne vaut pas la peine de persévérer, il nous propose de réfléchir mais nous conseille de débrancher notre bébé.

Avec mon mari on se regarde et sans avoir à se parler, on lui répond "Non pas question, on attend encore".

On a trop d'amour à lui donner et on ne peut pas se résigner à le perdre malgré tout ce qu'on nous a dit : handicap de 70 à 80%.

Je rentre à la maison sans mon bébé et là le moral est au plus bas. Pas d'amélioration pour notre petit ange, on monte à l'hôpital qui est distant de 45 kms tous les jours. Il fait toujours infection sur infection, mais on l'aime tellement.

Au bout d'un mois, il faut prendre une décision : son état s'est stabilisé et le moment très difficile est arrivé, il faut le débrancher.

Notre cour bat très fort, la peur au ventre on attend la réaction quand tous les appareils vont être enlevés.

Ouf il réagit bien, il respire ! On pleure. On pleure de joie, de bonheur, bien que tout ne soit pas gagné.

Maintenant, il va falloir qu'il apprenne à boire au biberon.
Les progrès sont inimaginables, même les médecins n'en reviennent pas.

15 jours plus tard, notre bébé rentre à la maison, on est enfin réunis, quelle joie, quel bonheur !

Aujourd'hui, notre bonheur a 5 mois. Il évolue normalement mais est suivi par un kiné et une psychomotricienne 1 fois par semaine.

Il est très entouré, reçoit beaucoup d'amour et nous procure beaucoup de joie.

On est conscient aujourd'hui qu'engrandissant, il peut y avoir des séquelles mais elles seront de toute façon beaucoup moins importantes qu'il l'était prédit au départ.

Voilà, aujourd'hui nous ne regrettons rien et sommes très heureux de notre décision.


Articles similaires :
- Rentrée scolaire : des fournitures à prix cassés
- L'instruction alternative : Méthode Freinet
- Maman... j'ai mal au coeur
- Clément pointe le bout de son nez à J+1
- Le début d'une longue et belle aventure.... mais pas seulement!!
Questions similaires :
- Tous les bébé grandissent il tous aussi vite?
- Grand choque se matin
- Savez-vous si au début du 3eme mois de grossesse je peux déjà savoir le sexe de mon bebe ou c'est un peu trop
- Comment l'avais vous vécu?
- Voir des femmes enceintes ça donne envie de l'être quand on a pas d'enfants, ni d'hommes,même si on est jeune.
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Gene46 Publié le 05-07-2010
Voir la fiche de Gene46
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles