Sexo & Love - Une passion fusionelle

Agrandir l'image - Une passion fusionelle
Une passion fusionelle
Une passion fusionelle

Julie était mariée depuis trois ans et avait tout pour être heureuse, un boulot qu'elle aimait, un homme qui gagnait bien sa vie, une maison neuve magnifique et un enfant.

Malgré tout, elle avait constamment l'impression qu'il lui manquait quelque chose. Elle rêvait, en secret et sans vouloir se l'avouer, d'un amour passionné. Le plaisir de la chair lui manquait. Mais, pour son mari, le plaisir et l'amour ne semblaient ne pas avoir d'importance et passaient après tout.

Son mari sans cesse absent, ne s'occupait plus d'elle. Elle ne se sentait plus comprise en tant que femme. Selon toutes vraisemblances, aux yeux de son mari, elle n'était plus qu'une mère. Mais que faire quand le désir n'est plus là ? Perdue, Julie continuait sa vie, sa routine : boulot-maison-dodo.

Mais un jour un nouveau collègue fit son arrivée dans son entreprise. Lors des présentations, le regard de Laurent la transperça. Ses yeux, d'un bleu profond, la dévisageaient sans vergogne, un léger sourire au coin des lèvres l'émoustillant.
Julie se demande alors ce que peut bien signifier cette attirance si soudaine. Dans sa tête, la confusion règne. Elle n'a pas le droit de ressentir cela. Tout de même : elle est mariée !

Elle apprend alors que lui aussi est en couple et Julie décide de laisser tout cela de côté. De là, naît une amitié entre tous les deux. Des moments de rigolades aux pauses café. De simples collègues qui se charrient, et cela perdure pendant des jours, des mois. Une certaine routine s'installe même entre eux jusqu'au jour où elle apprend que Laurent vient de donner sa démission. Il est déjà reparti dans sa ville d'origine pour cause de séparation : son amie l'a quitté. Julie se sent désemparée.
Elle se décide l'appeler. Cinq cents kilomètres les séparent désormais. Lui aussi se sent seul et Julie finit par lui avouer qu'il lui manque horriblement.

Ils se donnent rendez-vous dans une ville à mi-chemin entre deux leurs lieux de résidence. Julie l'attend devant un restaurant. Il arrive, elle a le coeur qui bat fort et se sent rougir. Il la regarde et l'embrasse gentiment sur la joue. Laurent aussi, est heureux de la voir. Entre eux, le courant passe toujours. Ils n'ont pas besoin de parler pour savoir ce que l'autre pense ou ressent.

Le repas se termine enfin quand ils décident de prolonger cette soirée en allant boire un verre. Ils ne savent, ni l'un ni l'autre où ils dormiront ce soir. Ils en rient.
Julie se sent bien, libérée. Elle se sent femme, désirée. Soudain dans la rue Laurent lui prend le bras, la retourne et l'embrasse langoureusement. Sa langue entame des caresses intimes dans sa bouche, elle se sent perdre pied.

Comment un homme autre que son propre mari peut-il bien lui apporter tout ce plaisir oublié ? Julie découvre alors qu'elle avait totalement perdue toute notion de plaisir, de désir. Depuis des mois elle se sentait sèche lors des rapports sexuels avec son mari. Depuis des mois elle ne pensait plus à son mari lors des moments intimes.

Ils se promènent désormais dans la rue main dans la main, comme un vrai couple. Qui, dans cette rue, pourrait les reconnaître ? Personne. Ils se sentent comme deux enfants ; libres, légers, désirés et compris. Ils finissent par décider de prendre une chambre à l'hôtel. De nouveau, dans l'ascenseur, ils échangent de longs baisers langoureux.

Une fois dans la chambre, Laurent décide d'aller prendre une douche. Julie le rejoint par surprise sous la douche et découvre le corps inconnu de cet homme.
Nu, sous la douche, Julie se rapproche de lui. Elle lèche chaque partie de son corps, sent son parfum, elle sent ses mains qui la caressent. Elle le sait : elle sait encore mouiller pour un homme, elle sait encore faire l'amour.

Julie s'empare du sexe de Laurent et entame un va et vient, ils aiment le contact de l'eau tous les deux sous cette douche, leurs corps qui se touchent, qui se frôlent, qui s'emmêlent.
Ils s’embrassent, se découvrent. Tous deux sont très excités. Il la conduit vers ce lit aux draps blancs, des draps qui semblent vouloir les convaincre de la pureté de leurs actes.

Laurent l’embrasse, mordille et tête ses seins et se lance, avec son doigt, à la découverte du vagin de sa dulcinée. Il aime sa chaleur, veut l'explorer.
Cet homme sait toucher une femme, lui donner du plaisir. Laurent prend plaisir à essayer de la faire monter en pression. Julie n'en peut plus et finit par se laisser aller à son plaisir jusqu'à la jouissance.Elle jouit si fort qu'un jet fuse de sa vulve.
Julie saisit alors le sexe de Laurent fort, vigoureux, dans la bouche. Elle le lèche, le suce, l'enveloppe avec sa bouche et commence à enchainer un va et vient monumental. Elle aime le contact de cette peau, de ce pénis dans sa bouche. Le plaisir monte pour chacun d'entre-eux.

C'est alors que Laurent, après avoir enfilé un préservatif, pénètre son sexe dans celui de Julie. Ils se laissent tous deux envelopper par cette chaleur, cette passion. Le plaisir monte à chaque caresse, à chaque coup qui la pénètre de plus belle. Ils n'en peuvent rapidement plus.

Ils refont l'amour jusqu'au petit matin comme pour se dire que : non, le temps ne les rattrapera pas, que la terre s'arrêtera de tourner, demain tout pourrait changer. Mais la réalité les rattrape : demain, ils seront à 500 km l'un de l'autre.
Ils s'endorment dans les bras de l'un et de l'autre, sentant la respiration de chacun.

Au petit matin, ils s'habillent, prennent un déjeuner ensemble et s'embrassent longuement et tendrement pour se dire adieu. Chacun a de la route. Chacun va repartir de son côté, vers sa ville, sa vie. Cette vie doit qui doit reprendre son cours...
Mais grâce à cet intermède, ce moment de passion, Julie s'est redécouverte. Elle recommence à s'aimer.

Ils se sont aimés le temps d'une nuit, le temps d'un adieu, le temps d'une passion fusionelle.


Articles similaires :
- Ma pilule en voyage : attention aux surprises !
- Osez aborder !
- Comment réussir sa soirée pour la Saint Valentin ?
- Notre mariage sur un thème original : mariage Médiéval
- Des sous-vêtements qui s'arrachent facilement
Questions similaires :
- Je n'arrive pas à parler avec ma mère de sexualité. Que puis je faire ?
- Quelle est le petit cochon le plus
- Quel est votre plus gros défaut?
- Y'a t'il quelqu'un qui serait retombé enceinte juste après l'accouchement?
- Les filles , un fantasme lesbien ?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Mafalda37 Publié le 19-12-2009
Voir la fiche de Mafalda37
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles