Sexo & Love - Une Saint-Valentin peut en cacher bien d'autres

Agrandir l'image - Saint-Valentin surprise © Shutterstock
Saint-Valentin surprise © Shutterstock
Saint-Valentin surprise
© Shutterstock

C'était le 14 février, et en ce jour où la neige tombait fortement dehors, Naïs, ouvrit les yeux au fond de sa couette. Elle jeta un coup d’œil au réveil, 7h37.

Elle prit son portable, quatre appels en absence et trois nouveaux messages, tous aussi inintéressants les uns que les autres. C’était son rédacteur en chef qui la harcelait concernant le dernier sujet qu’elle devait écrire "Recette coquine pour une Saint-Valentin tous les jours".

Elle sauta de son lit, alla dans la salle de bain se faire couler un bain. Elle se déshabilla, retourna nue dans sa chambre prendre de quoi s’habiller, tout en soufflant" je hais la Saint-Valentin".

Elle prit son bain, s’habilla d’une robe noire avec des bas noirs. Concernant les sous-vêtements, Naïs en possède une collection. Ce jour là, elle opta pour un ensemble soutien-gorge string et porte-jarretelles rouge en soie.

Elle alluma son ordinateur sur la petite table du salon et mît la cafetière en marche pour se faire son bol de café.

Elle prit trois biscottes dans le placard, les tartina de beurre et de sa confiture préférée "cerise litchi". Son café coulait dans le bol, elle entra son mot de passe dans son ordinateur et s’enfonça au fond de son canapé crème en cuir.

"Vous avez cinquante-deux nouveaux messages" lui annonça la voix monotone de son ordinateur.

Bien entendu, sur les cinquante-deux nouveaux messages, une dizaine seulement étaient dignes d'intérêt, le reste n'était que de la pub, "Rencontrer le grand amour pour la Saint-Valentin", "Seule pour la Saint-Valentin ? Ce message est pour vous", "Naïs, une grande nouvelle à vous annoncer".

Trois mails de son rédacteur la harcelant que s’il n’avait pas cet article lundi matin à la première heure, il l’a renverrait chez elle. Elle supprima le mail et dit à voix haute "Nous sommes samedi matin Naïs, il est 8h59, il te reste deux jours et deux nuits pour faire cet article".

Elle retourna vers la cafetière, se fit couler un deuxième café et se mit devant son ordinateur en essayant de trouver sur le net quelques chose qui aurait pu lui donner un petit peu d’idées.

Au bout d’une heure de recherche, elle retourna se faire un café et alluma une cigarette en regardant le paysage magnifique à l’extérieur.

Naïs est une femme de 30 ans, célibataire depuis plus de 3 ans, elle n’a jamais eu d’enfant.

Belle brune pulpeuse, aux yeux verts, elle aime ses formes et les assume pleinement, si les autres ne sont pas content tant pis, Naïs, elle assume et en est fière.

10h30, elle tomba sur un site Internet qui proposait des cours de cuisine à domicile avec un chef étoilé. Elle chercha le numéro de téléphone sur le site.

Une fois qu’elle trouva ce numéro elle se dit "à quoi bon appeler, nous sommes samedi et c’est la Saint-Valentin. Qui viendra chez moi ce soir, m’apprendre à faire des petits plats pour que la Saint-Valentin dure toute l’année" ? Pessimiste, mais elle composa tout de même le numéro.

Au bout de deux sonneries quelqu’un décrocha comme s’il était posté derrière son téléphone à attendre désespérément que quelqu’un veuille bien appeler.

La voix au téléphone se présenta, "Chef Antonio, pour vous servir". Naïs se présenta vite fait, expliqua à Antonio qui elle était et ce qu’elle devait faire et espérait réellement pouvoir compter sur lui, pour clôturer son article, sur des petits plats simples et coquins. Bien entendu, son nom, serait publié et elle lui ferait ainsi de la pub.

Antonio fit mine de réfléchir et de chercher dans son agenda s’il avait un rendez-vous de prévu ce soir. Il finit par répondre : "19h chez vous ce soir".

A 12h Naïs sortit faire quelques courses, pour le repas du soir, bien que Chef Antonio, lui avait dit qu’il prévoyait tous les ingrédients, elle voulut quand même s’assurer qu’il y avait chez elle une bouteille de vin blanc de grand cru ainsi qu’une bouteille de champagne. En sortant, elle passa devant son magasin de sous-vêtements préféré.

Elle entra, et tomba folle amoureuse d’un ensemble, rouge et noir. Elle regarda le prix, haussa les épaules, le prit et hop à la caisse.

Elle rentra chez elle aux alentours de 15h00, elle fit un brin de ménage, se posa avec un café devant son ordinateur et commença quelques lignes de son nouvel article. Elle regarda si son appareil photo était bien chargé et si la carte mémoire était vidée.

A 17h00, elle alla prendre une douche, elle prit bien soin d’elle : épilation complète, shampooing et gommage.

Une fois sortie, elle entoura une serviette autour de ses cheveux, se sécha le corps, l’enduit de sa crème chocolat praline et enfila son nouvel ensemble sous-vêtements.

Elle se sécha les cheveux, et s’habilla avec une nouvelle robe noire et, comme toujours, ses bas noirs.

Elle se maquilla légèrement avec un peu de noir sur les yeux, du mascara et un rouge à lèvres rouge. Comme si elle attendait son Valentin.

Une fois prête, elle se regarda dans le miroir satisfaite, elle éteignit la lumière et sortit ranger un peu sa chambre, elle en profita pour faire tourner une machine.

18h30, on sonna à son interphone. "Chef Antonio, un peu en avance, pour vous servir". Elle lui ouvra la porte en lui indiquant son étage : "La porte sera ouverte vous n’aurez qu’à entrer".

Antonio arriva, bel Italien, il devait avoir une trentaine d’années pas plus, brun, au yeux verts, musclé, il devait mesurer entre 1m80 et 1m90 le teint halé. Décidément Naïs, n’était pas au bout de ses surprises.

Il sortit de son panier tous les ingrédients nécessaires afin de lui mijoter 4 ou 5 petits plats. Ils commencèrent à discuter, il lui expliqua les recettes pendant qu'elle prenait note.

Naïs commençait à avoir chaud elle ne savait plus quoi faire, se déshabiller ? Non elle n’avait déjà presque rien sur le dos. Elle sortit le vin blanc du frigo et en proposa à son nouvel ami.

Elle le trouvait très excitant. Elle lui servit un verre et lui tendit, il lui effleura la main, elle sentit un frisson violent lui parcourir le dos.

Antonio s’avança vers elle. Il s’approcha délicatement près de ses lèvres et lui glissa un doux baiser. Il se recula et s’excusa. Naïs lui dit que ce n’était pas grave et ils continuèrent ce qu’ils avaient commencé.

Naïs lui proposa à nouveau un verre de vin. Antonio accepta et la remercia en l’embrassant à nouveau.

Elle se laissa faire et lui rendit même son baiser. Il se colla à elle et elle sentit qu’il l’a désirait vraiment. Ils étaient autant excités l’un que l’autre. Il l’a plaqua contre la table et elle se cambra en relevant sa jambe droite afin de faire apparaître son porte jarretelle.

Ils s’embrassaient à présent fougueusement. Antonio glissa ses mains sur les cuisses de Naïs, il les releva, et remonta la robe de Naïs, laissant apparaître son porte jarretelle.

Il leva la tête et regarda son corps de femme allongé sur la table de la cuisine. Il était fou des femmes avec de très jolies formes et surtout des femmes qui savaient les mettre en valeur et les assumaient pleinement.

"Tu es vraiment magnifique ma belle et tellement excitante. Tu es ma Valentine". Il l’embrassa à nouveau fougueusement. Il se frottait à elle avec sensualité. Il savait s’y prendre avec les femmes.

Elle l’agrippa de ses ongles dans son dos il se releva et enleva sa chemise, son jean et son caleçon, il était là devant elle, nu dans sa cuisine.

Naïs se releva, elle le fit s’asseoir sur le rebord de la table et l’embrassa tendrement.

Elle descendit dans son cou sur son torse, elle l’embrassait tendrement, sensuellement. Elle avait très envie de lui et lui fit comprendre. Doucement, Antonio s’allongea au fur et à mesure que Naïs descendait sur son corps.

Elle arriva au niveau de son sexe, elle le prit en main et l’embrassa. Puis, elle le mit dans sa bouche et commença à faire de langoureux va-et vients. Antonio lui, lâcha un léger "aaaahhhh" de bonheur. Il aimait ça et lui faisait savoir.

Elle commença à aller de plus en plus vite, au bout de cinq minutes de langoureux va-et-vients, il lui prit les cheveux et releva sa tête. Il se leva de la table, l’embrassa et l’a mit sur la table.

Il l’allongea, releva sa jupe, caressa son string et l’embrassa, il le prit entre ses dents et le fit glisser le long de ses jambes. Il remonta en lui embrassant les pieds, les mollets, les cuisses, l’entre-cuisse, et il arriva à son sexe.

Il se mit à lui souffler doucement dessus. Elle fût prise d’un gros frisson, elle lui attrapa la tête en lui faisant comprendre qu’elle avait envie de sentir sa langue dessus.
Il entreprit de longues et sensuelles caresses sur le sexe de Naïs. Elle frissonnait de plaisir à chaque passage de sa langue sur son clitoris.

Elle gémissait de plus en plus fort. Jusqu'à obtenir un orgasme quelle n’avait jamais eu. Elle se trémoussait dans tous les sens. Il se releva, caressa son sexe et le frotta sur le sexe humide de sa Valentine.

Puis d’un coup il la pénétra. Ils gémirent tous les deux, ensemble, de désir. Il entama de longs va-et-vients entre les reins de Naïs.

A chaque fois qu’il allait au fond de son sexe, elle gémissait de plus en plus. Il se retira d’elle, la fit se lever et la tourna dos à lui, pour la pénétrer en levrette.

Il lui enleva la robe et attrapa le miel à côté de lui. Il mit du miel tout le long de sa colonne vertébrale et se mit à le lécher sensuellement on pouvait voir sur le dos de Naïs, un frisson apparaître.

Il suça un de ses doigts et le fit glisser sur son anus. Doucement, il réussit à le faire pénétrer à l’intérieur de cet endroit jusque-là inexploré. Il sortit son sexe de celui de Naïs, et le frotta sur son anus, avant de le pénétrer. Il gémit de plaisir.

Il fit quelques va et vient et retira, son désir devenait de plus en plus intense. Il l’a retourna, releva sa jambe et la pénétra d’un coup sec.

Ses coups de reins devenaient de plus en plus intenses au fur et à mesure que leur plaisir augmentait. Il sentit le sexe de Naïs se contracter de plaisir et ils jouirent ensemble, en même temps. Il s’effondra de plaisir sur elle en restant un moment blotti au fond de ses reins.

Puis ils se relevèrent, ils allèrent prendre une douche tous les deux ensemble, encore un moment câlin entre eux.

Lorsqu’ils sortirent de la salle de bain, ils étaient tous les deux heureux, heureux comme un couple qui vient de se former.

En se levant ce matin, Naïs était pessimiste avant de téléphoner à ce chef cuisinier étoilé. Mais ce soir elle était heureuse d’avoir quand même passé ce coup de fil, et de l’avoir fait venir à la maison.

Il se remit à la cuisine afin de finir son plat, pendant que Naïs se mit devant son ordinateur pour taper son article.

Et chaque Saint-Valentin depuis maintenant près de 15 ans, ils sont ensemble, aujourd’hui heureux parents d’un petit Lorenzo et d’une petite Loanne.


Articles similaires :
- Les vertus du sexe...
- Amours de vacances: pourquoi c'est si bon ?
- Mr Marmotte - Première partie
- 11 Juillet 2009, le mariage de ma sœur ainée
- A quoi reconnait-on qu'une histoire devient sérieuse ?
Questions similaires :
- Que pensez-vous des filles
- Croyez vous aux rencontres qu'ont fait sur des cites de rencontres?
- Comment faire confiance à quelqu'un de proche qui vous à mentit plusieurs fois ?
- Comment gérer l'absence de son copain militaire?
- Ne croyez vous pas que ce sont les petits defauts qui font le charme des personnes ?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Louloutine06 Publié le 11-02-2010
Voir la fiche de Louloutine06
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles