Maman - Vivre avec un bébé aux besoins intenses

Agrandir l'image - Bébé aux besoins intenses © Shutterstock
Bébé aux besoins intenses © Shutterstock
Bébé aux besoins intenses
© Shutterstock

William Sears, pédiatre californien et père de sept enfants a été l'inventeur du terme B.A.B.I. (Bébés Aux Besoins Intenses).

Il s'est penché sur ces enfants qui semblaient "difficiles" dès leur naissance ou presque.

Ne croyant pas à l'à priori du bébé de quelques jours déjà capricieux, il a observé ces enfants pour les aider eux, mais aussi leurs parents.

Définition du B.A.B.I. :

Dans son ouvrage Que faire quand bébé pleure, vivre avec un bébé aux besoins intenses, le Dr Sears définit les critères par lesquels les parents peuvent reconnaitre si leur enfant est un Bébé Aux Besoins Intenses.



Hypersensible

Difficulté à tolérer la stimulation autour d’eux. Il faut minimiser le nombre de stimulus qu’on lui donnera à la fois.
En vieillissant, son système nerveux maturera ainsi que sa capacité à tolérer les différents stimulus.
Cette hypersensibilité se traduit physiquement par des sursauts, des réactions de stress face à des bruits forts (éternuements...)

Intense

Comme indiqué dans l'expression qui les désigne, les bébés aux besoins intenses sont intenses, ils ne connaissent pas la demi-mesure.
Autant ils peuvent faire de grandes colères, ressentir de grandes tristesses, autant ils pourront développer des liens d'affection très forts.

Exigeant

Dans la même veine que l'adjectif précédent, on définira souvent le BABI comme exigeant, car toutes les demandes exprimées par celui-ci le sont systématiquement avec un caractère d'urgence.

Impossible à déposer

Le trait le plus représentatif du BABI est peut-être ce besoin inextinguible d'être au contact de ses parents (ou de l'un d'entre eux).
L'enfant semble ne se sentir bien que porté par son père ou sa mère.
Ceux-ci entendront souvent que leur enfant ne peut se calmer seul.

Toujours actif


Allant de pair avec son caractère hypersensible, l'enfant aux besoins intenses est constamment en activité.

Epuisant

De par son rythme de vie, l'enfant épuise souvent les réserves d'énergie de ses deux parents.

N'aimant pas se blottir

Paradoxalement, l'enfant qui cherche toujours à être porté supporte difficilement ce qui s'apparente aux câlins.
En effet, il ne peut pas se détendre et se relâcher. Il reste hypertonique, tendu comme la corde d'un arc (ce qui peut poser problème quand on souhaite allaiter son bébé).

Insatisfait et imprévisible

L'enfant, qu'on cherchera à apaiser ne le sera jamais systématiquement.
Ce qui le calmera un soir, dix soirs de suite pourra du jour au lendemain se retrouvé totalement inefficace.
L'enfant semble versatile, ce qui est très déstabilisant pour ses parents.

Voulant téter tout le temps

Là encore, l'enfant est paradoxal. Son hypertonie et sa raideur rendront délicats l'allaitement mais il cherchera souvent la tétée qui a un effet incontestablement apaisant et surtout réconfortant pour lui.

Se réveillant souvent

L'enfant aux besoins intenses est toujours en activité. Il sera délicat de l'endormir et il ne sera jamais acquis qu'il fasse une nuit complète.
En effet, il aura des besoins même la nuit (présence, nourriture, les besoins sont toujours divers)

Un B.A.B.I. n'est pas un enfant victime d'une pathologie, il n'est pas malade. Ce qui est dans un premier temps rassurant se révèle par la suite être relativement angoissant puisque les parents ne peuvent pas se tourner vers les professionnels pour trouver de l'aide.

Sans savoir à quoi ils ont à faire, les parents se retrouvent démunis, ressentant épuisement et incompréhension face au bébé.

Quels coups de pouce ou astuces peut-on alors proposer aux parents?

Des solutions?

Il n'y a pas de solution miracle qui conviendrait à tous les B.A.B.I. ou qui assurerait les parents que leur enfant rentrerait dans la "norme".
Il ne sera question ici que de conseils.

La notion primordiale qui doit rester à l'esprit des parents est qu'il n'est pas possible de toujours comprendre ou soulager son bébé.

Il faut accepter l'échec : les parents ne doivent pas perdre confiance en leur capacité à être de bons parents mais savoir lâcher prise.

Au quotidien, il leur faudra de grandes doses de patience et d'empathie.

Ils devront partir du principe que leur enfant ne les teste pas, qu'il n'est pas en conflit avec eux. Il n'est pas capricieux, il exprime ses besoins.

Enfin un B.A.B.I.peut l'être parfois à cause de problèmes physiques (soucis de reflux ou d'allergies, malposition qui nécessiterait des séances d'ostéopathie...) ou psychosomatiques.

Quelle que soit la raison, elle ne pourra être trouvée (et traitée) qu'au cas par cas.


Articles similaires :
- Il vient dans votre lit la nuit
- Tomber enceinte juste après l’arrêt de la pilule est il dangereux ?
- Un enfant ça change une vie
- Mon accouchement en urgence par césarienne
- Et pourquoi ne pas feuilleter un imagier ?
Questions similaires :
- Quand pensez vous?
- Etats-unis: obama suspend sa campagne pour se rendre au chevet de sa grand-mère
- Quelle marque de couches choisir?
- Est ce qu'il y en a parmis vous qui ont choisit l'accouchement naturel?
- Qui sait le kiki de tous les kikis ?
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Blairote Publié le 08-08-2010
Voir la fiche de Blairote
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles