Bien-être & Forme - Voyage en avion et santé

Agrandir l'image - Recommandation voyage en avion © Shutterstock
Recommandation voyage en avion © Shutterstock
Recommandation voyage en avion
© Shutterstock

Si les voyages en avion sont à proscrire dans le cas de certaines pathologies, ils sont au contraire à privilégier sur les autres moyens de transport dans d’autres situations.

Par ailleurs ils peuvent occasionner quelques problèmes de santé qu’il est facile de prévenir par des moyens appropriés.





Les voyages en avion interdits

Un certain nombre de pathologies rendent les voyages en avion contre-indiqués :

- les grossesses à risque, en cas d’hypertension et de diabète par exemple. De même les tous débuts de grossesse, en cas de saignements, et la fin de grossesse, à partir du début du 9ème mois.
- Les insuffisances respiratoires sévères et les infections aigues des voies respiratoires supérieures. Otites et sinusites peuvent provoquer des douleurs intenses. Les tympanoplasties récentes et les otospongioses récemment opérées entraînent une contre-indication.
- Les insuffisances rénales aigues, quand il n’y a pas de dialyse prévue à destination, les coliques néphrétiques récentes.
- Les maladies cardiovasculaires aigues, non stabilisées, notamment l’infarctus du myocarde récent et l’angine de poitrine. De même un accident vasculaire cérébral récent est contre-indiqué.
- Une anémie sévère à moins de 8 g/ml d’hémoglobine.
- Les décollements de rétine et glaucomes.
- Une intervention chirurgicale récente, surtout au niveau de l’abdomen.
Si vous faites de la plongée, il faut éviter de prendre l’avion dès le lendemain afin d’éviter tout problème de décompression.

Les problèmes de santé en avion

Les voyages aériens sont bien supportés par les nourrissons dès la 2ème semaine, par nombre de malades pour lesquels l’avion est meilleur que les autres moyens de transport, et par les vieillards.
Voici toutefois un certain nombre de problèmes de santé susceptibles de survenir :

- L’embolie pulmonaire ou « syndrome de la classe économique » peut survenir chez des voyageurs souffrant d’une pathologie vasculaire à l’occasion de vols de très longue durée. En raison de la pressurisation et de l’immobilité liée à l’exiguïté des places d’avion, ces personnes peuvent faire une phlébite foudroyante accompagnée parfois d’une embolie pulmonaire mortelle. A titre préventif, on peut prendre de l’aspirine à 75 mg (sauf contre-indication) le matin avant de prendre l’avion, ou des veinotoniques 24 h avant le vol. Pour voyager, il faut éviter les vêtements et gaines serrés, les ceintures, des chaussures trop étroites, et porter des bas de contention si l’on présente des risques veineux. Pendant le voyage, il est indispensable de circuler de temps en temps dans l’avion et de boire beaucoup d’eau. Il ne faut pas croiser les jambes et faire de petits exercices de gymnastique sur le siège (contraction des mollets, flexion et extension des pieds…), ainsi que des massages des mollets.
- Le mal d’oreilles peut survenir au décollage, et surtout à l’atterrissage. Pour rétablir la pression de l’oreille, il faut déglutir, sucer lentement un bonbon, mastiquer, bailler, ou encore serrer fortement les narines entre 2 doigts puis essayer de souffler comme pour se moucher. Quant aux porteurs de prothèse auditive, il est conseiller de débrancher celle-ci durant le vol car le bruit de l’avion peut être nocif pour l’oreille interne. En ce qui concerne les nourrissons, donner un biberon au moment du décollage et à la descente avant l’atterrissage.
- Le mal des transports : Il peut être prévenu la veille du départ en prenant une alimentation légère, pauvre en graisses, riche en fruits et en sucres, pauvre en aliments fermentescibles (légumes secs, lait, chou, maïs, haricots, poivrons…) car les gaz abdominaux subissent une expansion de 30 % lorsque l’on vole à 2500 m. Evitez de consommer des boissons alcoolisées. On peut aussi prendre des médicaments homéopathiques : gelsemium 5 CH, cocculus 5 CH, et borax 5 CH. Durant le voyage, on peut porter des lunettes noires ou fermer les yeux, la tête penchée en arrière, obturer ses oreilles avec des boules Quiès, éviter les mouvements brusques de la tête. Si cela est possible, demandez un siège près d’un hublot, à côté des ailes, fixez des yeux un point éloigné (ne pas regarder de côté) ; allongez-vous au maximum sur le siège et maintenez la ceinture de sécurité serrée autour de l’abdomen.
- La sécheresse oculaire : Dans les cabines, l’air est très sec. Il faut donc mettre ses lunettes plutôt que des lentilles, boire beaucoup d’eau (1 l d’eau non gazeuse toutes les 4 h) et éviter toute boisson alcoolisée ; celles-ci sont diurétiques et entraînent donc une déshydratation.


Articles similaires :
- Dix conseils en or pour bien dormir - Partie 2
- Faire du sport est important pour la santé
- Gardez la forme grâce au vélo d'appartement
- La transpiration excessive
- La ceinture chauffante qui fait mincir
Questions similaires :
- Les régimes : pour celles que ça intéresse
- Bonsoir! Qu'est ce que la sarcoidose?
- Una amie m'a annoncée qu'elle était allergique au cobalt, quelqu'un peut me dire où on en trouve?
- Quelqu'un aurait-il des nouvelles
- Les 29 symptômes de l'alcoolisme
Imprimer   Envoyer à un(e) ami(e)   Ajouter aux favoris
Edité par Chauben Publié le 06-07-2008
Voir la fiche de Chauben
Lui envoyer un message privé

Commentaires publiés


Aucun commentaire

 
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles