Missdebrouille
Question de Missdebrouille


Je vous fournis un peu de lecture pas très gai mais faut le savoir quand pensez-vous ?



Résistance aux antibiotiques : vers un scénario apocalyptique ?
Par Janlou Chaput, Futura-Sciences Partager Sally Davies, principale conseillère sur les questions de santé au Royaume-Uni, a annoncé devant un parterre de médecins que si rien n’est fait pour contrer la résistance aux antibiotiques, nous nous dirigeons droit vers un scénario catastrophe. Elle compare les conséquences à une attaque terroriste majeure ou à une épidémie meurtrière de grippe.
Apocalypse : un mot lourd de sens. Pourtant, il est sorti de la bouche de Dame Sally Davies, une experte des questions sanitaires au Royaume-Uni, puisque principale conseillère au sein du département de la Santé, agence gouvernementale sous la direction du ministère de la Santé. Devant un ensemble de médecins réunis lors d’un comité de science et de technologie, elle a décrit ce qui pourrait toucher son pays (et le monde entier) si rien n’est fait pour lutter contre la résistance croissante aux antibiotiques.
Le problème est quasiment aussi ancien que les traitements antimicrobiens eux-mêmes. La sélection naturelle permet aux bactéries tolérantes de survivre malgré les médicaments et de se reproduire au point de devenir dominantes dans les populations. Pendant longtemps, ce souci n’a inquiété personne, de nouveaux composés étant régulièrement commercialisés.
Des bactéries résistantes à tous les antibiotiques… ou presque
Mais ça, c’était avant. Les raisons en sont multiples, mais désormais, les firmes pharmaceutiques engagent davantage de moyens pour traiter les maladies chroniques, celles qui durent plusieurs années voire toute la vie, car elles représentent une manne financière importante. Ainsi, on commence à être à court de nouveautés en ce qui concerne les antibiotiques. Que fera-t-on quand ils ne seront plus du tout efficaces ?
Les problèmes sont d’ores et déjà concrets. Le staphylocoque doré multirésistant cause actuellement des infections nosocomiales et la tuberculose, bien connue pour sa mortalité par le passé, se traite de plus en plus difficilement. La bactérie Klebsiella pneumoniae, à l’origine de troubles pulmonaires, en est peut-être l’exemple ultime. Face à certaines souches, il n’existe plus qu’un seul traitement efficace, et encore, seulement la moitié du temps…

La bactérie Klebsiella pneumoniae cause régulièrement des maladies nosocomiales en infectant les poumons ou le tractus urinaire. Elle devient de plus en plus difficile à traiter. © Janice Haney Carr, CDC, DP
Un dange


Il y a 3 ans
Réponses (2)
Missjacqueline
En effet pas gai et inquiètant

Il y a 3 ans
Claudine670
C'est vrai que cela fait un peu peur, mais tout dépend peut-être aussi des organismes, les antibiotiques font souvent plus d'effets chez les personnes qui en prennent très rarement que chez celles qui y sont accoutumées, il faudrait donc aussi que beaucoup de médecins cessent de prescrire des antibiotiques à tire larigot pour un oui ou un non comme ils le font.
Et puis, c'est tout le lobby des labos pharmaceutiques qui préfère la rentabilité immédiate à la santé des personnes qui est responsable aussi.

Il y a 3 ans
Questions et articles similaires :
- êtes vous feineant?
- Y en a t il une parmi vous
- Y a t-il des personnes atteintes du cancer sur ce site
- Weleda : des produits cosmétiques naturels
- Vous brossez-vous les dents tous les jours?
- Vous avez fait un malaise ? Voici comment en éviter un autre !
- Vivre seule avec des enfants ce n'est pas facile en plus d'être invalde. Que faire pour améliorer la situation
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles