Veejoolsade
Question de Veejoolsade


Pas étonnant certaines sont payantes



Même si elle reste le moyen de contraception le plus utilisé en France, le recours à la pilule baisse dans toutes les tranches d’âge. Elle reste encore le moyen de contraception le plus utilisé en France, puisque 50% des femmes de 15 à 49 ans l’utilisent, mais elle perd du terrain face aux nouvelles méthodes hormonales, et même face au préservatif.





La pilule n’est plus le contraceptif dont la progression n’avait cessé pendant plus de trente ans, jusqu’aux années 2000. L’enquête publiée hier par l’Institut national des études démographiques (Ined) et l’Institut national de la santé et de recherche médicale (Inserm) montre que le recours à la pilule baisse dans toutes les tranches d’âge.

La question du coût

Dans la plupart des cas, la baisse de la pilule est compensée par le recours à l’implant progestatif, au patch hormonal ou à l’anneau vaginal, mais certaines femmes renoncent à cette alternative. C’est l’un des enseignements « préoccupants » de l’étude, selon ses auteurs. « Le recours à la pilule a diminué différemment selon l’âge des femmes. Chez les 20-24 ans, la baisse de la pilule n’est que très peu compensée par l’adoption d’une méthode hormonale », précise ainsi la sociologue et démographe Nathalie Bajos. Plus jeunes, elles ont adopté le préservatif. Plus âgées, elles recourent davantage à l’implant mais, entre les deux catégories d’âge, la question financière semble peser pour beaucoup dans l’arrêt de la pilule sans compensation.

Car certaines ne sont pas remboursées par l’assurance maladie. « Cela pose problème, insiste la sociologue, surtout que c’est un groupe d’âge très touché par la crise, et que les femmes qui ont le moins accès à la contraception sont également le plus souvent en situation difficile, voire de précarité, peu ou pas diplômées ou vivant en milieu rural. » Or, chez elles, l’absence totale de contraception rend très probable la survenue de grossesses non prévues et « représente un enjeu qui n’a pas été suffisamment pris en compte dans le débat français », estime encore Nathalie Bajos. Elles représentent aussi 3% des femmes, une minorité certes, mais révélatrice des liens entre choix de contraception et position sociale. Quant à l’usage du stérilet, il est d’autant plus en perte de vitesse que les gynécologues se refusent toujours à le prescrire aux femmes qui n’ont pas eu d’enfants.


Il y a 4 ans
Meilleure réponse
Makila

Pour les filles je les achète en Espagne moins chères même produit!! tout comme beaucoup de médicaments (non remboursable)!! depuis de nombreuses années... tout comme les produits vétérinaires pour mes chiens en France on a du mal dans certains ^pharmacies à avoir le médicament N S c'est à dire pas l'e générique en Espagne aucun souci


Il y a 4 ans
Réponses (4)
Nailil35
Sujet d'actualité aux infos toute la journée à la télé

Il y a 4 ans
SOLEIL13
Non, mais, je rêve !
Bien sûr que c'est payant, la pilule n'est juste qu'un CONFORT ni plus ni moins....
Patients et médecins doivent s'entendre pour trouver la bonne et la moins chère...mais il existe tellement d'autres moyens aussi efficaces et moins chers ou remboursés !
bonjour Miss Nord !biz

Il y a 4 ans
Missjacqueline
Oui la pilulle c'est pas le moyen le plus efficace ça a un coût et en plus c'est contreversé car serait cancérigène donc je comprend

Il y a 4 ans
Questions et articles similaires :
- épidémie de rougeole depuis 2008 qui s'aggrave en ce moment , les jeunes adultes nés après 1980 doivent
- Votre parfum c'est quoi? Parceque ça bon d'ici!
- Vendredi après midi
- Sur mes lèvres : la prochaine collection de Guerlain
- Soulagez vos pieds
- Soleil : une crème ne suffit pas
- Savoir lutter contre les microbes
 
Connexion
Mot de passe perdu ? Devenir membre !
Pourquoi devenir membre ?
Rédigez des articles et gagnez des Euros sur le site
Echangez vos Euros dans la boutique : plus de 100 cadeaux !
Echangez des messages privés avec les membres du site
Ajoutez vos articles préféré dans votre espace Favoris
Donnez votre avis en laissant des commentaires sur les articles