Nutrition Santé

Quels sont les différents types de jeûnes ?

Assiete vide avec des couverts en bois

Hydrique, sec ou partiel, jeûner, c’est se priver du repas. En réalité, le jeûne ou carême est le fait de se priver du repas et de la boisson pour un type de besoin. Le plus souvent, il est accompagné de prière. Selon les Écritures saintes, c’est une forme d’union entre l’être et l’invisible. Il s’agit surtout d’une philosophie religieuse qui demande au commun des mortels d’observer ce temps de privation.

Selon la période et votre état d’esprit, vous avez le choix de pratiquer le jeûne qui vous agrée.

Pourquoi faut-il faire un jeûne ?

Si vous avez l’habitude de faire un jeûne alors, vous avez sûrement connu les vertus de ce type de privation d’aliment. Avant toute chose, il importe de dire que le jeûne conduit le corps à une certaine régulation des cellules. Il permet de stimuler les organes et les cellules pour donner force, vitalité et jeunesse.

Le jeûne permet de tenir son corps sain. Il constitue une manière de se purifier et de vivre mieux avec son organisme. Pratiquer sur une durée donnée (et en fonction du besoin ou du but), il sera surtout question de se priver de toute alimentation. Il est vrai que cela dépend de la forme du jeûne. Mais quoi qu’il en soit, il se chargera d’évacuer tout ce qui est néfaste de notre organisme.

Quels sont les avantages d’un jeûne ?

Le jeûne est d’une importance capitale dans ce cercle religieux. Mais pas que ! Au nombre de ses avantages thérapeutiques, il est tout aussi important pour une union de prière que pour la médecine.

En effet, lorsque vous jeûnez pour une certaine durée, cela se ressent en premier sur votre état physique. C’est surtout important pour renforcer votre foi en Dieu.

Par ailleurs, concernant votre physique, votre silhouette correspondra au type de jeûne que vous aurez choisi. À ce propos, il peut s’agir d’un jeûne avec alternance des heures de repas (jeûne intermittent) ou d’une période de privation d’aliments (jeûne périodique).

Le jeûne absolu ou sec : c’est quoi ?

C’est la forme la plus pratiquée par certains fervents religieux. Plusieurs autres personnes ont pratiqué ce jeûne dans le but de réclamer un droit ou justice. Les diététiciens feront bien de le conseiller aux patients. Cependant, il faut tenir compte des effets sévères que cela peut avoir sur la santé.

L’organisme a en effet besoin d’une certaine quantité d’eau durant une période donnée. Une privation de cet élément vital peut être dangereuse. Pourtant, ce type de jeûne permet de régénérer la santé. Toutefois, il faut y aller avec douceur. Vous ne savez pas pour combien de jours, de mois, d’heures, vous pouvez tenir sans vous hydrater. Alors, il faut commencer par vous priver de l’alimentation tout doucement avec précautions.

Comment jeûner tout en s’hydratant ?

Ce n’est pas forcé de faire un jeûne à sec. Vous pouvez vous priver du manger tout en prenant de l’eau. Dans ce cas de privation alimentaire, il est conseillé de prendre une infusion de feuille thérapeutique. Ceci régule la tension artérielle. 

Si vous pratiquez le jeûne hydrique, votre santé profitera de ses nombreux bienfaits que vous trouverez en détail sur ffeminin.com.

Pourquoi faire un jeûne partiel ?

Cette forme de jeûne est celle observée le plus chez les chrétiens. Il est léger parce qu’il ne demande pas une privation totale de votre alimentation. Pour ce jeûne, il est permis de prendre des fruits. Vous ne mangerez pas avec voracité, mais vous prendrez quand même des fruits.

À défaut, il est autorisé de prendre des légumes et tout ce qui vous donnera la force de continuer. Comme vous le constatez, c’est un jeûne thérapeutique qui demande une brève alimentation. Vous ne deviez donc pas faire des efforts physiques intenses.

Vu comme une forme de privation d’aliment, il est aujourd’hui prouvé que jeûner, c’est aussi soigner son corps, c’est régénérer les cellules et vivre dans l’harmonie d’un corps sain. Il faut surtout pratiquer le type de jeûne en fonction de son état de santé. Parce que plus vous forcez, vite vous vous affaiblirez. Faites donc beaucoup attention.

Si vous le pouvez, vérifiez d’abord votre tension artérielle. C’est important. Ensuite, veillez à choisir un jeûne qui vous met à l’abri des effets néfastes d’une diète.

Au sujet de l'auteur

admin

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour commenter